Développeur freelance en 2015 : la routine, les missions (2/3)

freelance1Suite du post Développeur freelance en 2015 : se lancer (1/3), autour des missions et de la paperasse quotidienne.

Rappel: pensez à souscrire à une AGA avant de passer à la suite!

6. La recherche

Les moyens

Le réseau : faites savoir à vos collègues et anciens collègues que vous passez freelance. N’hésitez pas non plus à contacter les commerciaux de vos anciennes missions, même la SSII que vous quittez proposera du travaille.

Les outils : Freelance-info principalement, dans une moindre mesure Viadeo.

http://www.freelance-info.fr/

http://fr.viadeo.com/fr/

http://fr.linkedin.com/

Il est même possible de rester dans votre mission actuelle et de passer Freelance en étant “porté” par votre SSII actuelle (mais ça fait long la mission après).

Exemple : dans mon cas c’est un collègue qui m’a fait passer des missions provenant de ma 1ere boite (merci Franck)!

Le contact

Privilégier les SSII de confiance (stable ou importante par exemple). Eviter les mauvais payeurs et ceux qui payent systématiquement en retard. Voir même pas du tout en cas de faillite.

Exemple : contacte pour une mission, demander :
– le nom du client ou au moins le contexte métier (quel service, etc.)
– les grandes lignes du projet,
– le rôle attendu (chef de projet, etc.)
– la durée estimée de la mission
– la date de démarrage espérée
– le tarif cible ou le budget client

7. La rencontre avec la SSII

Négociation

Le taux journalier demandé : rester ferme, il ne s’agit pas de courir à la faillite ni de démarrer la mission avec un arrière goût de défaite 🙂 et encore moins de la quitter pour cette raison.

Le taux journalier final : demander un droit de regard, cela donne une indication sur la transparence de la SSII  et permet de savoir combien vous valez réellement (utile pour la prochaine mission).

La SSII prendra en général 12-20% de commission sur la prestation. Au delà demandez-vous si vous ne vous êtes pas sous-estimé (d’autres crierons au vol, mais c’est plus une erreur de négociation à la base ou alors votre commercial à du talent auprès du client final).

Exemple : pour 500€ facturé par le freelance, c’est 570€ facturé chez le client. Ce qui fait 14% pour la SSII.

Transparence

Le client final doit savoir que vous êtes freelance et non salarié de la SSII. Par contre au quotidien cela peut être différent (à voir entre vous, le client et la SSII intermédiaire s’il y a).

8. Le contrat de prestation

Préavis

Attention, il doit être réciproque entre les 2 partis (vous et SSII). Idéalement 30 jours.

Paiement

  • Attention aux frais caché de fin d’année
  • Attention à la date de paiement <60 jours

Exemple : l’idéal reste un préavis réciproque de 1 mois (un départ trop long diminue la productivité/moral et fait retomber dans les contraintes d’un salarié) et une date de paiement à 30 jrs max, sans frais de fin d’année.

Documents demandés (tous les 3 mois)

  • Equivalent du KBIS en EI

http://avis-situation-sirene.insee.fr/avisitu/

  • Attestation de vigilance Urssaf à jour

http://www.urssaf.fr/

ATTENTION au délai, la procédure de création en ligne fonctionne mal (numéro TI à taille fixe par injection de 0 à la place d’espace …bref) et le mot de passe sera reçu par courrier.

  • Attestation de non emploi de travailleurs étrangers

Gouv.fr ne fournit pas de modèle (merci…) mais vous pouvez en trouver sur le net


ATTESTATION DE NON-EMPLOI DE TRAVAILLEURS ETRANGERS
 (au regard des articles D825rt-2 et 15221-2 du code du travail)
 Je, soussigné 'nom prenom', agissant en qualité de Président du Directoire, de la société 'raison sociale' immatriculée sous le numéro SIRET : '12345678900013', dont le siège social est 'adresse', atteste sur l'honneur que :
  1. La société n'emploie pas de salariés étrangers entrant dans le cadre des articles D8254-2 et L522L-2 du code du travail
  2. Dans le cas où cette situation changerait, la société s'engage lors du renouvellement des documents obligatoires imposé par l'article L.8222-L du code du travail à déclarer ses salariés étrangers dans les conditions établies par les articles D8254-2 etL522L-2 du code du travail.
Je déclare avoir pris connaissance de l'article 44L-7 du code pénal (ci-dessous)
Fait le '1 janvier 2015'
'Signature' + 'Cachet de l'entreprise (raison, siret, adresse, mail, web, tel)'
 Article 441-7 Code Pénal
"lndépendamment des cas prévus au présent chapitre, est puni d'un an d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende le fait:
  1. D'établir une attestation ou un certificat faisant état de faits matériellement inexacts
  2. De falsifier une attestation ou un certificat originairement sincère
  3. De faire usage d'une attestation ou d'un certificat inexact ou falsifié.
Les peines sont portées à trois ans d'emprisonnement et à 45000 euros d'amende lorsque l'infraction est commise en vue de porter préjudice au trésor public ou au patrimoine d'autrui"

Exemple de tampon/cachet (à fabriquer-coller avec Paint, pas la peine d’en commander un, ni de s’embêter plus que ça).

ScreenShot009.png

9. La routine en mission

Rien ne change par rapport à avant, on retrouve le CRA mensuel 🙂

Frais de bouche (journalier ou annuel)

Deux options sont possible : le réel ou le forfait.

  • Forfait: en fin d’année, vous compterez le nombre de jours
  • Réel: journalier, il faut demander et conserver toutes les factures papier avec TVA de vos repas, qui représenteront 80% de votre comptabilité annuelle.

Comment choisir? Si vous ne manger pas/chez vous le midi ou que vous voulez vous simplifier la compta: forfait. Si vous repas sont pris dans un restaurant ou self: réel.

CRA (journalier)

Le Compte-Rendu-d’Activité, dont le but est de compter les jours.

A faire signer par votre client à la fin de chaque mois. Il peut venir de différents acteurs: parfois c’est le CRA client qui fait foi, parfois le vôtre, parfois celui de la SSII …posez la question.

Exemple: 1 mois de 22 jours avec 3 jours de congés en Octobre

ScreenShot011.png

Facture (mensuel)

Exemple: le même mois, en se basant sur le CRA précédent (merci Didier)!


'Ma Raison Sociale'
'Adresse'
'Telephone'
'EMail'
        'ClientA'
        'Adresse'
         Fait à 'lieu'

FACTURE 2015-10-001
RAISON: 'Ma Raison Sociale'
SIREN: '123456789'
SIRET: '12345678900013'
NIF (TVA intra): 'FR10 123456789'
Code APE/NAF: 6202A / Conseil en systèmes et logiciels informatiques
Référence
Désignation
Quantité
Montant HT
Taux TVA
Mission
'ClientA'
Prestation
du
01/10/2015
au
30/10/2015
19
9500
20%
Total HT
9500
Total TVA
1900
Total TTC en euros
11400

Coordonnées bancaires :
  IBAN : 'FR00 1234 1234 1234 1234 1234 123'
  BIC : 'ABCDEFGH'

Date de règlement : sous 30 jours date de facture
Membre d'une AGA, le règlement par chèque est accepté.
Dans le cas de dépassement d’échéance, les intérêts de retard seront facturés sur la base de trois fois le taux d’intérêt légal par jour de retard. En sus des pénalités de retard, le client sera de plein droit débiteur, d’une indemnité forfaitaire pour frais de recouvrement fixée par décret, suivant les conditions des articles D. 441-5 et suivants dans le code de commerce.

 

Facturer à la SSII/Client (fin de mois)

Exemple: émission d’une facture le 1er Novembre concernant le mois d’Octobre.

  1. Avoir le CRA signé (voir précédemment)
  2. Créer la facture (voir précédemment)
  3. Envoyer  ces 2 pièces (par mail ou courrier, selon ce que vous impose la SSII ou le client si vous êtes en direct)
  4. Vérifier sur vos comptes si le versement est bien fait  au bout de 30 jours max
  5. En cas d’impayés (cela arrive avec les clients/SSII pas sérieux),  il faut régler la situation dès le premier défaut …sinon ce ne sera plus tenable dans plusieurs mois.

Exemple: mail


Objet : Prestation ClientA - VotreRaisonSociale- facture Octobre

Bonjour,

Voici ma facture concernant la prestation du mois d'Octobre, pour le ClientA.

Vous trouverez en pièce jointe ma facture et la validation du client (CRA).
Cordialement,
...


10. Les frais annexes à anticiper pour le bilan annuel

C’est une partie qui interviendra en fin d’année dans la compta. A ne pas négliger car elle peut représenter un gain par rapport au status de salarié.

Pour certains achats, faire passer cela sur le professionnel en achetant avec votre compte pro et en demandant une facture indiquant au minimum votre raison sociale / numéro de SIRET.

  • Journalier: -20% pas de TVA à payer.
  • Annuel: achat en partie déduis des charges
  • cotisations sociales

Cela concerne tous ce que vous utilisez dans le cadre de votre travail.

  • frais de bouche: repas
  • transports: pass Navigo
  • fournitures de bureau: encre, papier, outils
  • matériel informatique: ordinateur, clé USB, imprimante, etc
  • frais annexes: site web, internet, mobile, formation (l’occasion d’aller à DevoxxFR ou BestOfWeb 🙂

Exemples:

Acheter hors TVA sur LDLC Pro avec la facture contenant le numéro de SIRET.

Acheter sur Amazon ou autre avec le nom qui colle si vous êtes en EI ou EIRL (le numéro de SIRET n’est pas obligatoire car le patrimoine de la personne et la société est fusionné).

Conclusion

Un peu de paperasse tous les mois, compter 1h en tout.

Mais plus de libertés qu’en étant salarié, et une prise de risque minime dans l’état actuel du marché de la prestation IT sur Paris.

Le plus gros reste à venir avec la compta, les impôts et la “communication” avec les autres entités de secu/retraite/allocations (URSAFF, RSI, CIPAV, RAM, etc).

Références

http://tarifs.freelance-info.fr/developpeur/

http://www.freelance-info.fr/

http://fr.viadeo.com/fr/

http://fr.linkedin.com/

http://avis-situation-sirene.insee.fr/avisitu/

http://www.urssaf.fr/

One thought on “Développeur freelance en 2015 : la routine, les missions (2/3)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s